Garges Paysage

Partager sur :

Garges est une ville fleurie et verdoyante. Garges Paysage, c’est le projet d'aménagement qui mettra en valeur les espaces verts de la ville.

Garges Paysage

Un projet d'envergure pour la trame verte de la commune 

Vignette

La ville de Garges, c’est un capital vert couvrant près d’1/3 de la commune : du Fort de Stains aux berges du Croult en passant par la Coulée Verte, le Bois Jaurès ou encore les Pieds Humides, la ville de Garges revêt une richesse écologique qu’il est nécessaire de valoriser.

Garges Paysage est donc un projet d’envergure qui ambitionne de relier les différents parcs, jardins et bois de la commune pour créer une véritable trame verte tout en leur conférant de nouveaux usages et en y créant de nouvelles activités.


Qu’est-ce qu’une trame verte ?

Les trames vertes consistent en un réseau de continuités écologiques structurant notre territoire. Préserver et développer ces continuités vertes contribue à la conservation des espaces naturels d’habitat et de reproduction des espèces animales et végétales.

Aujourd’hui, à travers son projet, la municipalité souhaite réconcilier la ville avec le grand paysage en constituant une boucle verte qui permettra à terme de valoriser les continuités vertes de la commune.


De nombreux enjeux pour la commune :

  • Un régulateur climatique : préserver et renforcer les trames vertes, c’est aussi réguler le climat. En effet, la continuité des espaces verts sur Garges permet l’évaporation continue de l’eau et donc de créer de véritables ilots de fraicheur.
  • Un réceptacle pour la gestion des eaux pluviales : le développement d’une boucle verte à échelle de la commune permet de maitriser la gestion des eaux pluviales et d’éviter les problématiques de stagnation des eaux sur des secteurs très urbains comme le quartier de la Dame Blanche. Recréer des zones végétales humides amène aussi à développer le potentiel écologique du secteur.
  • Un amortisseur sonore : Garges est située à proximité des pistes de décollage du Bourget et proche de l’aéroport Roissy Charles-de-Gaulle. La présence des avions créé donc une pollution sonore importante. Les espaces verts ont la possibilité d’agir comme un mur végétal qui absorbe les vibrations sonores. De ce fait, recréer une continuité paysagère, c’est créer un amortisseur sonore écologique.
  • Un capital écologique à revaloriser : le fort de Stains et la coulée Verte ce sont plus de 140 espèces et sous-espèces végétales,  33 espèces d’oiseaux différentes, mais aussi 12 espèces d’insectes différents que nous nous devons de respecter et protéger pour favoriser la conservation des niches écologiques sur notre territoire.
     

Le Fort de Stains et la Coulée Verte, deux enjeux majeurs pour Garges

Le Fort de Stains et la Coulée Verte constituent deux maillons essentiels au cœur du projet Garges Paysage. Ces deux espaces verts ont en effet la particularité d’occuper une place centrale dans la commune et sont donc au carrefour de tous les usages récréatifs et déplacements Est-Ouest des gargeois.

Le Fort de Stains, un patrimoine exceptionnel à valoriser 

Un patrimoine historique :

Vignette
La tourelle cuirassée Mougin

Construit en 1874 par le général de Séré de Rivière, le fort de Stains est destiné à préserver la ville de Paris des tirs d’artillerie ennemis. En effet, après la défaite contre les prussiens en 1871, le système défensif français n’est plus efficace et une ceinture de places fortes est envisagée pour protéger Paris. En 1874 l’armée entame donc la construction d’une vingtaine de nouveaux forts. Parmi-eux, le fort de Stains qui, compte-tenu de sa position à l’extrémité Est de la ceinture, est doté d’aménagements défensifs plus lourds que les autres. En témoigne encore aujourd’hui la tourelle cuirassée Mougin. Construit semi-enterré, le fort peut alors accueillir jusqu’à 1020 hommes et est équipé de 58 pièces d’artillerie.
 

Vignette
La caserne dont les ouvertures ont été murées ​

Pourtant, malgré un dispositif défensif puissant, le fort n’a jamais été réellement engagé militairement. En effet, dès 1914-1918 il devient obsolète face à la puissante artillerie de siège des allemands. Puis en 1940, le fort est occupé par les allemands et est utilisé comme dépôt de munitions. Pendant leur retraite en 1944 ces derniers font exploser les stocks de munitions, détruisant la moitié du fort. Après la guerre, les vestiges servent de carrière de pierre et le fort est démilitarisé. Le fort est donc petit à petit abandonné jusqu’à son rachat par la commune de Garges-Lès-Gonesse en 1968. En effet, la commune voit en lui un poumon vert à valoriser.

 

Privilégier un aménagement différencié pour mieux accueillir les usages et les enrichir :

Vignette
Localisation des futurs usages du fort

Les aménagements sont donc programmés sur son emprise pour réinvestir le cœur du fort et le rendre plus accessible : parcours de promenade, création de belvédères, remaniement des reliefs pour rendre visibles les aménagements originels du fort, etc.

Trois secteurs seront ainsi créés:

  • Un secteur familles : pique-niques et aires de jeux familiaux, parcours de promenade ;
  • Un secteur sportif : enrichissement des parcours sportifs déjà existants ;
  • Un secteur événementiel qui accueillera des manifestations culturelles diverses.

 

 

 

Retrouver la continuité entre la coulée verte et le Fort :

Le trafic automobile très important sur l’avenue du 8 mai 1945 font de cet axe un espace peu sécurisé et difficile à traverser pour les piétons. La mairie souhaite donc atténuer cette rupture en créant une véritable continuité entre le fort de Stains et la coulée verte. La chaussée fera donc l’objet d’aménagements visant à sécuriser et favoriser les déplacements piétons Nord-Sud.

Vue aérienne de la Coulée verte ​ ​

 

 

 

 

A l’écoute des Gargeois

Maurice LEFEVRE, Maire de Garges-lès-Gonesse, a souhaité bénéficier de l’avis des habitants dans le cadre d’une grande étude sur l’avenir, la mise en valeur de ces précieux espaces verts.

Les balades urbaines

Plusieurs secteurs ont été sélectionnés : le Fort de Stains, la Coulée Verte, le square Olof Palme, les Pieds Humides et le terrain aux vaches, la Sapinière.

Des balades urbaines ont été organisées en décembre 2014 avec les membres des Conseils Consultatifs de Quartiers, du Conseil Municipal de la Jeunesse et du Conseil Consultatif de la Jeunesse pour :

  • associer les Gargeois à la réflexion sur l’avenir de ces espaces et connaitre les différents usages présents ;
  • comprendre ce qui plait, ce qui pose problème, l’image perçue de ces lieux, et plus largement ce que les Gargeois y font ou non;
  • réfléchir à ce que pourraient devenir ces lieux.

Ces rencontres ont été très instructives. Elles ont permis de nourrir le diagnostic et comprendre les attentes et envies des Gargeois sur les espaces verts et naturels de la Ville.

Le concours de dessins

Vignette

Un grand concours de dessin a été organisé afin que les enfants Gargeois puissent laisser libre court à

leur imagination et participer à la mise en valeur des espaces verts de la Ville.
Sur le thème "imagines tes espaces verts de demain", lors du forum des associations du 5 septembre 2015, différentes trames d’espaces verts leur étaient proposées. Ils ont ainsi pu choisir le secteur de leur choix en fonction de leur goût, sensibilité ou lieu d'habitation.
Munis de crayons, feutres, peinture, collage, les enfants ont pris un grand plaisir à créer une coulée verte animée, un Fort de Stains revisité, un pré aux vaches agrémenté.

Une exposition

L'état des lieux de l'existant et des usages actuels ainsi que les pistes de transformation futures sont retracés dans le cadre d'une exposition.

Le top départ de cette exposition itinérante a été donné lors du forum des Association du 5 septembre 2015.

Après un passage dans les centres sociaux et culturels de la Ville, cette exposition est présentée à l’accueil de l’Hôtel de Ville.