Le miel et les abeilles

Partager sur :

La Ville implique les jeunes dans un projet écologique favorisant la biodiversité.

De l’installation du rucher à l’extraction du miel en passant par l’entretien des ruches, une dizaine de gargeois âgés de 11 à 13 ans participent activement à ce projet, aidés par le service jeunesse de la Ville et un apiculteur. Cinq animateurs se forment actuellement à l’apiculture afin de les accompagner dans cette aventure. Parmi eux, Samia Belkorchia et Youssef Achmaoui, deux responsables des antennes jeunesse de la Ville, portent ce projet depuis ses débuts.

Installées au Vieux Pays, les 8 ruches gargeoises abritent des abeilles « Frère Adam », autrement appelées « Buckfast » qui produiront du miel urbain. 

Selon le climat, deux ou trois extractions sont prévues par an, de mars à octobre. Pour la deuxième extraction, prévue ce mois-ci, les apiculteurs en herbe feront une extraction de miel d’acacia, plus liquide que le précédent. Si la température le permet, une extraction aura lieu en août et une dernière en septembre.

Des abeilles pour préserver la biodiversité

Les abeilles jouent un rôle essentiel dans l’écosystème en assurant la pollinisation des fleurs. Pourtant, elles sont en danger pour diverses raisons : substances chimiques dans l’environnement, présence de parasites, impact du changement climatique etc… Un rucher à Garges est donc un véritable acte civique impliquant de jeunes gargeois dans une démarche éco-citoyenne.

Vignette
Publié le 16/06/2015