Ballerines en piscine

Partager sur :

Après avoir remporté la médaille d ’or aux mondiaux 2015, Muriel Hermine a choisi de célébrer son jubilé à Garges, dans la piscine qui porte son nom. Elle était accompagnée de sa famille, ses amis et ses partenaires. Témoignages sur le parcours de la championne.

Muriel : une femme, une légende

Monique, sa maman : «J’ai entrainé Muriel pendant 4 ans, jusqu’à ce qu’elle entre en équipe de France. Dès qu’elle se donne un objectif, elle fait tout pour y arriver. Même devenir championne du monde à 50 ans ! ». 
Quentin et Killian, les fils de Muriel :« Il y a eu un vrai travail de la part de tous et surtout beaucoup d’émotion. Nous sommes très fiers de notre maman». 
Françoise, coach de Muriel :« Merci à Garges de nous recevoir et de valoriser notre sport. Espérons qu’il y aura ici plein de petites championnes ! ». 
C’est d’ailleurs dans cet esprit que Muriel Hermine a rencontré des enfants de CE1 le temps d’un après-midi, pour leur faire découvrir sa passion.

Une discipline artistique

Les nageuses, aussi appelées ballerines, réalisent un véritable ballet aquatique. « J’adore cette ambiance de spectacle où l’on court partout et lorsque l’on commence, tout s’ordonne », confirme Evelyne pendant les répétitions. Elle est l’une des 3 compétitrices qui accompagnaient Muriel à Kazan. La championne nous détaille l’apparence d’une ballerine : « Nous sommes très maquillées car dans l’eau, le visage parait verdâtre donc il est important d’apporter de la couleur. Sur la tête, on fait un chignon, on pose de la gélatine alimentaire pour bien tenir les cheveux et on ajoute une coiffe assortie au costume. » En plus de la technique et des costumes, l’expression corporelle et le choix des musiques sont très importants. Le jubilé était d’ailleurs sublimé par Jocelyne Dubois, violoniste et chanteuse : « Je connais Muriel depuis que nous avons 18 ans. Nous avons effectué plus de 200 représentations ensemble ».

Vignette

 

Le mot de Maurice LEFEVRE

« Je remercie Muriel Hermine d’avoir choisi Garges pour présenter son jubilé. La qualité du spectacle était extraordinaire. C’est pourquoi elle mérite, en plus de sa médaille d’or, la médaille de la Ville. » 

Publié le 19/10/2015