3 questions à Denis DOBO-SCHOENENBERG

Partager sur :

Le 28 mai, le nouveau Sous-Préfet de Sarcelles, Denis DOBO-SCHOENENBERG, accompagnait le Préfet, Yannick BLANC et Monsieur le Maire, Maurice LEFEVRE, lors d’une visite de la Ville. A cette occasion, nous avons souhaité en savoir plus sur son parcours et ses objectifs pour notre Ville.

Garges l’Hebdo : Comment êtes-vous devenu Sous-Préfet ?

Denis DOBO-SCHOENENBERG : J'ai choisi de servir le corps préfectoral à ma sortie de l'ENA en 1982 et j’y ai effectué la plus grande partie de ma carrière administrative. Ce qui me passionne dans ce métier, c’est la diversité des fonctions et les relations humaines.

Garges l’Hebdo : Quel est votre meilleur souvenir ?

Denis DOBO-SCHOENENBERG : J'en ai beaucoup mais puisque vous me demandez d'en choisir un, j'évoquerai la célébration du 60e anniversaire du débarquement en Normandie. J'étais Sous-Préfet de Cherbourg. A cette occasion, j'ai rencontré des Vétérans notamment américains, qui avaient été les acteurs directs de ces événements historiques et dont le témoignage m'a profondément ému.

Garges l’Hebdo : Quels sont vos principales missions et objectifs pour Garges ?

Denis DOBO-SCHOENENBERG : Sous l'autorité du Préfet du département, les compétences d’un Sous-Préfet peuvent se résumer en trois grands secteurs : les compétences dites régaliennes avec notamment la coordination de l'action des forces de police et de gendarmerie dans l'arrondissement, les relations avec les collectivités territoriales et tout ce qui a trait au développement économique et à l'emploi. Lors de ma première visite de votre Ville, j'ai constaté les progrès accomplis, les défis restant à relever et combien les acteurs de terrain œuvraient à maintenir ou à rétablir le lien social. J'espère apporter ma modeste pierre à cet édifice et la Municipalité de Garges-lès-Gonesse sait qu'elle peut compter sur mon soutien.

Publié le 12/06/2015