11 novembre, un hommage national

Partager sur :

Jour férié depuis 1922, le 11 novembre est une journée importante dans l’Histoire de la France. Elle représente l’Armistice qui met f in aux combats de la Première Guerre mondiale, mais aussi un hommage à tous les morts pour la France. A Garges, cette journée prend toute son importance et est célébrée pour continuer à faire vivre la mémoire de toutes les personnes qui ont trouvé la mort durant cette période.

Souvenir de guerre

Le 11 novembre 1918, quatre ans après l’entrée en guerre de la France et de ses alliés contre l’Allemagne et l’Autriche-Hongrie, l’Armistice est signé dans un train à Rethondes. Les combats de la Première Guerre mondiale (1914-1918) prennent fin. Le cessez-le-feu, proclamé à 11h, met fin à une guerre qui a fait plus de 18 millions de morts (militaires et civils).
En 1920 apparaît l'idée d’honorer les soldats morts pour la France par un premier hommage au Soldat inconnu, inhumé sous l’Arc de Triomphe à Paris. Mais ce n’est qu’en 1922 que la date du 11 novembre devient officiellement jour de mémoire, grâce aux anciens combattants qui réussirent à convaincre le Parlement d’en faire une fête nationale. Cette journée devient alors un jour férié, permettant de rendre hommage aux soldats morts au combat, aux anciens combattants, mais aussi à tous les morts pour la France. 

Garges frappée en plein coeur

Durant la guerre, plusieurs dizaines de bombes et d’obus atteignent la ville de Garges, du fait de sa proximité avec la capitale et les champs d’aviation du Bourget et de Louvres-Roissy. Lorsque l’Armistice est signé, Garges organise un soutien, notamment financier, aux mutilés de guerre ainsi qu’aux pupilles de la nation. Une plaque commémorative est dressée sur la façade de la mairie* et un monument aux morts est inauguré en 1924.

*ancienne mairie, désormais Maison du Combattant
 

Un hommage annuel

Une cérémonie et un dépôt de gerbe aura lieu ce vendredi 11 novembre, à la stèle du Souvenir Français, puis devant le monument aux morts. Le rassemblement se fera place de l’abbé Herrand à 9h45. Tous les Gargeois y sont invités. S’en suivra une messe du Souvenir Français, ainsi qu’un nouveau rassemblement place du Souvenir Français, en compagnie de Maurice Lefèvre, Maire de Garges et de Marie-Thérèse Lesur, présidente du Comité d’Entente.

Publié le 07/11/2016