Interview de Silas Osei Prempeh

Partager sur :

C’est une année un peu particulière pour les jeunes citoyens de la Ville puisque ce sont les 20 ans du Conseil Municipal Jeunes ! 20 ans de concertation et de mobilisation des jeunes de la Ville. Nous vous proposons de découvrir un peu plus le CMJ à travers l’interview de Silas Osei Prempeh, CMJ de 2005 à 2007.

Pourquoi as-tu souhaité t’engager au CMJ ?

Je venais d’échouer à l’élection du délégué de ma classe. J’ai donc décidé de représenter les jeunes gargeois car, je n’ai pas pu le faire avec ma classe. Pour cela, j’ai mené une petite campagne électorale, ce qui a amené les jeunes à voter pour moi.

Qu’est-ce que t’a apporté ta participation au CMJ ?

Cela m’a apporté énormément de choses positives, surtout au niveau de l’aisance, la prise de parole en public. J’étais en 6ème, pas du tout habitué à parler devant les autres ou à rencontrer des personnes adultes, à part ma famille. Grâce au CMJ, j’ai rencontré des élus et travaillé sur pas mal de projets Ville, ce qui m’a permis d’acquérir cette facilité d’échanger.

Quel est ton meilleur souvenir au CMJ ?

Il y en a surtout 2. Le 1er c’est lorsque je me suis rendu à la toute première séance plénière au Salon d’Honneur de l’Hôtel de Ville. On s’est tous rencontrés à ce moment-là et j’ai échangé pour la première fois avec ma suppléante. Le 2ème, nous avons organisé une collecte à Cora, on a récolté 1.5 tonne de denrées alimentaires. C’était une belle victoire pour nous mais aussi un très bon souvenir.

Quel conseil donnerais-tu aux jeunes Gargeois ?

Il faut qu’ils se motivent à se présenter car c’est une belle aventure humaine. C’est un bon moyen de s’engager pour faire des choses sympathiques et utiles, en participant à la vie active de la Ville. Nous faisons des choses que les autres jeunes ne font pas, c’est vraiment un avantage.

Quelles valeurs as-tu acquises au CMJ ?

Les valeurs que j’ai acquises au CMJ sont nombreuses, les principales sont le respect, la solidarité, l’ouverture d’esprit, l’entraide et le partage.

Publié le 24/10/2018